VIGANÒ.VICAIRE DU CHRIST FAIT PARTIE DU MUNUS PETRINUM, CE N’EST PAS SEULEMENT UN TITRE

4 Aprile 2020 Pubblicato da --

Marco Tosatti

L’archevêque  Carlo Maria Viganò nous a fait part d’un texte qu’il a envoyé hier à La Verità pour commenter les changements surprenants (pour ne pas dire plus et lire) que nous avons lus dans l’Annuaire pontifical 2020, et dont vous vous souvenez peut-être que Stilum Curiae a traité hier avec un article. Mgr Viganò exprime ici des opinions très fortes et très claires sur cette question. Bonne lecture.

 

 

§§§

 

«TU L’AS DIT »

 

«En vérité je vous le dis, l’un de vous me trahira».

Fort attristés, chacun d’eux se mit à lui dire:

«Serait-ce moi, Seigneur»? Jésus répondit:

«Celui qui a mis la main dans le plat avec moi, celui-là me trahira.

Le Fils de l’homme s’en va, selon qu’il est écrit de lui;

mais malheur à cet homme par qui le Fils de l’homme est livré!

Mieux eût valu pour cet homme-là de ne pas naître».

À son tour, Judas, celui qui allait le livrer, lui demanda :

«Maître, serait-ce moi »?

Jésus lui répondit : «Tu l’as dit».

Mt 26, 20-25

 

Le 25 mars dernier a été publié l’Annuaire pontifical 2020, avec une véritablenouveauté. On dirait un petit détail typographique, dans la partie dédiée au Pontife régnant, mais ce n’est pas le cas. Jusqu’à l’année dernière, en effet, les titres de François étaient répertoriés en haut de la page, en commençant par «Vicaire du Christ », « Successeur du Prince des Apôtres » etc., se terminant par le nom séculier et une très courte biographie.

Dans la nouvelle édition, en revanche, le nom séculier Jorge Mario Bergoglio se démarque, suivi de la biographie, de la date de son élection et du début du«ministère de Pasteur universel de l’Église». Tous les titres du Pontife Romain sont alors séparés par un trait sous la mention « Titres historiques », comme s’ils ne faisaient plus partie intégrante du Munus Petrinum qui légitime l’autorité reconnue au Pape par l’Église.

Ce changement dans la présentation et le contenu d’un texte officiel de l’Églisecatholique ne peut être ignoré, ni imputé à un geste d’humilité de François, qui d’ailleurs n’est pas compatible avec son nom bien mis en lettres capitales. Il semble plutôt qu’on puisse y voir l’admission – passée sous silence – d’une sorte d’usurpation, où celui qui règne n’est pas le « Servus servorum Dei », mais la personne de Jorge Mario Bergoglio, qui a officiellement nié être le Vicaire du Christ, le Successeur du Prince des Apôtres et le Souverain Pontife, comme si ces titres n’étaient que des clinquants dérangeants du passé : des «titres historiques», justement.

Un geste presque provocateur – dirait-on – dans lequel François transcende tous les titres ; pire encore : une mutation officielle de la Papauté elle-même, avec laquelle François ne se reconnaît plus comme gardien, mais devient maître de l’Église, libre de la démolir de l’intérieur sans avoir à répondre à personne. Bref, un tyran.

La portée de cet acte très grave ne peut échapper aux Pasteurs ni aux fidèles, un acte par lequel le doux Christ sur terre – comme sainte Catherine de Sienne appelait le Pape – s’affranchit de son rôle de Vicaire pour se proclamer, dans un délire d’orgueil, monarque absolu, y compris face au Christ.

Nous approchons des jours sacrés de la Passion du Sauveur, qui commence dans leCénacle avec la trahison de l’un des Douze ; il est légitime de se demander si les paroles condescendantes avec lesquelles Bergoglio, le 16 juin 2016, a essayé de réhabiliter Juda n’étaient pas une tentative maladroite de se disculper lui-même.

Cette pensée effrayante est ultérieurement confirmée par la terrible décision d’interdire à toute la Catholicité les célébrations de la Très Sainte Pâque, pour la première fois après deux mille ans depuis la Résurrection de Notre Seigneur Jésus Christ.

 

«Le Fils de l’homme s’en va, selon qu’il est écrit de lui;

mais malheur à cet homme par qui le Fils de l’homme est livré»! (Mt 26, 24)

+ Carlo Maria Viganò, Archevêque

Vendredi de la 1ère Semaine de Passion 2020

§§§




STILUM CURIAE HA UN CANALE SU TELEGRAM

 @marcotosatti

E ANCHE SU VK.COM

stilumcuriae

SU FACEBOOK C’È LA PAGINA

stilumcuriae




SE PENSATE CHE

  STILUM CURIAE SIA UTILE

SE PENSATE CHE

SENZA STILUM CURIAE 

 L’INFORMAZIONE NON SAREBBE LA STESSA

 AIUTATE STILUM CURIAE!

ANDATE ALLA HOME PAGE

SOTTO LA BIOGRAFIA 

OPPURE CLICKATE QUI 




Questo blog è il seguito naturale di San Pietro e Dintorni, presente su “La Stampa” fino a quando non fu troppo molesto.  Per chi fosse interessato al lavoro già svolto, ecco il link a San Pietro e Dintorni.

Se volete ricevere i nuovi articoli del blog, scrivete la vostra mail nella finestra a fianco.

L’articolo vi ha interessato? Condividetelo, se volete, sui social network, usando gli strumenti qui sotto.

Se invece volete aiutare sacerdoti “scomodi” in difficoltà, qui trovate il sito della Società di San Martino di Tours e di San Pio di Pietrelcina


LIBRI DI MARCO TOSATTI

Se siete interessati a un libro, cliccate sul titolo….


Viganò e il Papa


FATIMA, IL SEGRETO NON SVELATO E IL FUTURO DELLA CHIESA

Fatima El segreto no desvelado

  SANTI INDEMONIATI: CASI STRAORDINARI DI POSSESSIONE

  PADRE PIO CONTRO SATANA. LA BATTAGLIA FINALE

  Padre Pío contra Satanás

La vera storia del Mussa Dagh

Mussa Dagh. Gli eroi traditi

Inchiesta sul demonio

Tag: , ,

Categoria:

Questo articolo è stato scritto da Marco Tosatti

1 commento